Note di colonia

1916-2016. Acqua di Parma fête ses cent ans et met à l’honneur son lien avec la cité ducale, berceau aristocratique de l'art et de la culture, ainsi que du grand Opéra italien, qui trouve ses racines dans le Théâtre Royal de Parme.

Parme. La ville de la musique et de l’opéra, éternelle source d’inspiration.

Parme et la musique. Une ville et son âme. Aux XVIe et XVIIe siècles, luths et clavecins résonnaient à la cour des Farnèse, sous les voûtes de la Cathédrale et dans l’Église Santa Maria della Steccata. Ville de Giuseppe Verdi, d’Arturo Toscanini et des théâtres musicaux, parmi lesquels le théâtre ducal, véritable merveille d’architecture toute en bois inaugurée en 1628. Devenu trop petit avec ses 1200 places, l’édifice est ensuite démoli pour faire place au début du XIXe siècle au Théâtre royal, bientôt célèbre dans le monde entier. Dès lors, Parme devient le berceau de l’opéra italien et reste, au fil du temps, l’un des foyers les plus vivants d’une passion diffuse et collective pour le mélodrame. Dans les théâtres, les salons, les palais des nobles de cette ville, en 1916 s’éveille le souffle d’une nouvelle et subtile harmonie. Colonia Acqua di Parma, un nouveau classique destiné à un succès hors du temps. Un parfum qui bouleverse et fascine avec ses notes d’une fraîcheur et d’une modernité inattendues, dictées par Carlo Magnani, homme d’une élégance raffinée, héritier cultivé d’une famille aristocratique de Parme, passionné de musique et d’opéra.
Une collection de fragrances rares, authentiques et raffinées qui réinterprètent des thèmes célèbres de l'Opéra sous forme d'Eaux de Cologne. Des œuvres olfactives virtuoses présentées dans un flacon précieux qui reprend le design du tout premier flacon historique de Colonia datant de 1916.

Musique et élégance dans une nouvelle Collection d’Eaux de Cologne.

1916 – 2016. Acqua di Parma fête son premier siècle. De par ses origines, la marque est profondément liée à la ville de Parme, berceau de son tout premier parfum, Colonia, et y cultive depuis toujours les valeurs de l’art, de l’élégance et de la musique. Pour célébrer son Centenaire et rendre hommage à sa ville et à ses racines, Acqua di Parma crée Note di Colonia. Une nouvelle Collection qui puise son inspiration dans le monde de l’opéra. Trois fragrances différentes proposées avec une réinterprétation du premier flacon de Colonia. Grâce à une étude attentive de ses propres origines, Acqua di Parma a su reprendre le bouchon en cloche, le flacon précieux et l’étiquette raffinée, tout en les revisitant avec le raffinement d’une édition contemporaine. Acqua di Parma dédie Note di Colonia à la tradition féconde et remarquable du mélodrame italien. Une Collection prestigieuse et sophistiquée, s’inspirant des auteurs et des opéras qui ont marqué l’histoire de ce genre musical si cher au public. La passion, l’art, les émotions renfermées dans l’univers précieux de l’opéra renaissent dans une Collection retraçant les origines d’Acqua di Parma.
Musique et parfum. Des notes d’art et d’élégance.
Note di Colonia. Des virtuosités olfactives qui vibrent dans l’air comme les plus grands chefs-d’œuvre musicaux. Les notes parfumées et musicales, expressions artistiques impalpables, s’unissent dans cette Collection en une parfaite symbiose. Trois fragrances, qui réinterprètent chacune l’élégance unique de Colonia, véritable chef de file exemplaire.
L’esthétique des origines.
Avec Note di Colonia, Acqua di Parma renoue également avec ses origines en reprenant le flacon original de Colonia, dont elle offre une lecture somptueuse et scénographique d’une précieuse rareté. Bouchon, flacon et coffret sont le résultat impeccable de la plus authentique maestria artisanale italienne. Une Collection qui, telle une partition musicale, joue avec les différents éléments pour créer une harmonie d’ensemble parfaite. Velours, satin, cristal. Des matériaux nobles sélectionnés avec la plus grande attention et un souci extrême des détails, pour donner forme au flacon et à l’étui, aussi précieux qu’un écrin. Les moindres décorations et finitions sont exécutées à la main avec des gestes patients et précis. L’étui, d’une splendeur sophistiquée, constitue la scène idéale pour sublimer le charme des fragrances et leur composition parfaite.
Un crescendo enivrant Des notes légères et irrésistibles dans un crescendo qui enivre les sens et le cœur, libérant une sensation de joie toujours plus contagieuse. La musique effervescente et le langage éthéré ne font qu’un, dans un des thèmes les plus célèbres de La Traviata. « Libiamo ne’ lieti calici ». Giuseppe Verdi se révèle encore une fois le maître incontesté de l’art de traduire l’écriture en un rythme palpitant et de sublimes harmonies. Note di Colonia I célèbre l’un des épisodes les plus célèbres de l’opéra italien. Sa composition vibrante exhale une atmosphère chaleureuse respirant l’allégresse. Sa puissante connotation d’Eau de Cologne s’imprègne d’une orchestration résolument contemporaine, conférée par les notes aromatiques.
Envoûtante avec brio Dès l’ouverture, une explosion de lumière. Un éclat pétillant de bergamote italienne, d’une qualité rare, mariée aux notes lumineuses de néroli. Le prélude d’agrumes, typique des eaux de Cologne, s’adoucit et évolue en une caresse enveloppante dans sa rencontre avec le cœur de la fragrance, aux accents aromatiques inattendus. La composition marie alors la fraîcheur de la lavande à la chaleur de la rose de Damas et l’accord de violette. Le final riche et luxueux dévoile une union raffinée de patchouli et de bois de cèdre. Des essences précieuses qui offrent au parfum une profondeur et une élégance généreuses, dans un sillage absolument unique.
NOTES OLFACTIVES
Un prélude intense Une nuit froide étoilée avant l’aube, prête à se lever. Une atmosphère suspendue et poignante, imprégnée d’espoir. Au fond du cœur, la certitude de la victoire. «Nessun dorma», Turandot. L’une des romances les plus célèbres, dans laquelle Giacomo Puccini, véritable poète des émotions, module de manière magistrale les élans subtils de l’âme humaine. Calaf chante son amour pour la princesse de glace, dans un crescendo où la confiance gagne en plénitude et en intensité. Note di Colonia II est un hommage à l’art de Puccini et à ce chef-d’œuvre absolu. Une fragrance qui module à merveille les nuances intérieures de l’attente précédant le lever d’un jour nouveau. Le prélude au triomphe des sentiments. Une composition sophistiquée et complexe, qui entrelace savamment la fraîcheur des notes d’agrumes avec des accents boisés et aromatiques.
Un andante soutenu L’ouverture d’agrumes resplendit de vitalité. Les notes lumineuses de bergamote, d’orange et de pamplemousse expriment cet espoir qui affleure dans l’obscurité. Le rythme olfactif devient plus puissant et soutenu avec les notes vibrantes de basilic et de cardamome. Tandis que le gel et la solitude de la nuit se dissipent peu à peu sous les premiers rayons de soleil, les notes extraordinairement douces et séduisantes du bois de santal se dévoilent, mariées aux tons fumés du bois de gaïac, pour offrir au cœur de la composition une agréable sensation de consistance et de profondeur. Des émotions qui, dans le fond velouté, s’enrichissent de nouvelles nuances orchestrées par la rencontre élégante du musc et du vétiver.
NOTES OLFACTIVES
Une partition grandiose Scènes de foule, danses, musiques et lumières spectaculaires, agrémentées de fastueux costumes : la « Marcia Trionfale » de l’Aïda représente l’apogée de cet opéra grandiose. Dans cet opéra, Giuseppe Verdi met à l’épreuve ses compétences de dramaturge et, plus que dans tout autre, utilise l’orchestre de manière magistrale et innovante. Magnifiquement accompagnés par la splendeur des costumes et les mouvements sur scène, les instruments à vent transmettent une sensation unique de victoire et d’héroïsme et créent cette atmosphère de triomphe. La forme la plus colossale et spectaculaire de l’opéra atteint ici l’un de ses moments les plus solennels. Note di Colonia III, avec ses notes impériales et triomphantes, rend un hommage glorieux à l’une des pages les plus célèbres de l’opéra lyrique italien.
Un arioso impérial L’accord glorieux et vibrant de mandarine et de gingembre séduit d’emblée par son énergie vitale. Les notes de cœur s’enrichissent d’un soupçon de vétiver dont les accents secs et boisés sont rehaussés, dans un profond contraste, par la note chaude et résineuse de l’oliban illuminé par le jasmin. Une orchestration puissante qui se déploie dans une limpidité majestueuse et impériale. En épilogue, la fragrance distille une sensation d’éternité au gré des notes recherchées de fève tonka qui s’unissent à l’intensité et à la richesse du ciste labdanum et de la myrrhe.
NOTES OLFACTIVES

Le bouchon en cristal, un détail précieux

En cristal d’une extrême pureté, le bouchon en cloche s’inspire du tout premier flacon historique de Colonia. Chaque pièce est réalisée à la main en Italie, selon un processus long et complexe comprenant six phases différentes, entièrement suivies par le maître artisan. De cette manière seulement, le cristal peut exalter toute la brillance et la transparence qui font de Note di Colonia un chef-d’œuvre absolu. La précieuse taille émeraude transforme le bouchon en un véritable joyau d’une grande modernité.

Le design : un flacon né en 1916

La forme originale est une réinterprétation raffinée du flacon historique de Colonia en 1916. En harmonie avec le bouchon, le flacon reprend la taille émeraude dans les angles arrondis avec élégance. L’effet est lumineux et extrêmement sophistiqué. Le verre est dense et dévoile une agréable opulence de matière, tout en resplendissant de lumière et d’éclat. Luxueux au regard et au toucher, il révèle toute son élégance.

Éléments de scène : l’étiquette et le ruban de soie

L’étiquette en noir sur fond blanc s’inspire, dans son graphisme et son élégant motif de décoration, des livrets traditionnels d’opéra. Le même ornement est repris sur le ruban en soie noir brillant, évoquant le marquepage utilisé par le chef d’orchestre pour sa partition. L’un après l’autre, les rubans sont fixés à la main, avec des gestes précis et minutieux, sur l’embout du bouchon, pour offrir à l’ensemble une nouvelle note précieuse de finesse artisanale.

Velours de théâtre pour le coffret luxueux

Un écrin raffiné, enveloppé dans la douceur du velours aux nuances de noir et illuminé par l’étiquette sophistiquée en métal. À son ouverture, dans un élégant coup de théâtre, le précieux flacon dévoile son design et ses facettes en cristal sur le revêtement luxueux en satin. Et pour apporter une nouvelle touche de splendeur, le blason d’Acqua di Parma vient flatter l’intérieur de son argent lumineux.